Catégories


Max von LAUE

Physicien allemand (1879-1962)
Prix Nobel de physique en 1914.
A réalisé les premières expériences de diffraction des rayons X par des cristaux.


Liste de choix :

Presser la touche [CTRL] et cliquer sur l'item choisi.




Méthode de Laue


Ce programme permet de tracer les diagrammes de diffraction de Laue d'un composé donné.
Le contenu de la maille n'étant pas pris en compte et la courbe de réponse en intensité des anticathodes n'étant pas linéaire, l'intensité des taches n'est pas calculée.
Le programme permet de prendre en compte les extinctions systématiques du composé étudié.
Consulter le fichier Méthode de Laue pour connaître la technique utilisée pour la construction du diagramme.


Utilisation :
La boite "λ min" permet de choisir la valeur minimum de la longueur d'onde utilisée.
Si V est la tension excitatrice de l'anticathode, on a λ min (en Å) = 12394 / V (en Volts).
La liste de droite permet la sélection des extinctions systématiques du groupe auquel appartient le composé étudié.
Les choix multiples sont possibles mais la cohérence de ceux-ci est du ressort de l'utilisateur.
[Ctrl] + Click sur un item => Sélection
[Ctrl] + Click sur un item déjà sélectionné => Désélection.
Les zones de texte du bandeau supérieur permettent de saisir les valeurs maximales des indices  et les indices de la rangée du cristal qui est placée parallèle au faisceau de rayons X incident (entiers !) .
Remarque : Un choix tel que u = 1, v  = 0 et w = 20 correspond à une rangée voisine de la rangée [001]. Ceci permet de voir comment une désorientation de cristal modifie l'aspect du spectre.
Le nombre de taches est fonction des valeurs limites choisies pour Hm, Km et Lm. En pratique seules les taches de bas indices sont visibles.
Il est aussi possible de modifier la distance entre l'échantillon et le film (valeur par défaut 4 cm).
La surface utile de celui-ci est un carré de 10 cm de coté.
Les zones de texte du bandeau inférieur permettent de saisir les paramètres de la maille.
Le bouton [Tracé] permet de dessiner le spectre théorique. (Un click sur ce bouton assure la validation de toutes les valeurs saisies dans les zones de texte).
Les cases à cocher [Direct] et [Retour] permettent de sélectionner la méthode utilisée.
Sur les clichés directs (petits angles de diffraction, les taches sont reparties sur des ellipses. Sur les clichés en retour (grands angles de diffraction), les taches sont distribuées sur des hyperboles.

 Table de correspondance des extinctions systématiques et des éléments translatoires.

Réseau A
 K + L = 2n

Réseau B
 H + L = 2n

Réseau C
 H + K = 2n

Réseau I
 H + K + L = 2n

Réseau F
 H, K, L tous pairs ou impairs

 

 

 

Miroir a // (010)
H0L, H = 2n

Miroir a // (001)
HK0, H = 2n

Miroir b // (100)
0KL, K = 2n

Miroir b // (001)
HK0, K = 2n

Miroir c // (100)
0KL, L = 2n

Miroir c // (010)
H0L, L = 2n

Miroir n // (100)
0KL, K + L = 2n

Miroir n // (010)
H0L, H + L = 2n

Miroir n // (001)
HK0, H + K = 2n

Miroir n // (110)
HHL,  L = 2n

Miroir n // (011)
HKK, H = 2n

Miroir n // (101)
HKH, K  = 2n

Miroir d // (100) cubique
0KL, K + L = 4n

Miroir d // (010) cubique
H0L, H + L = 4n

Miroir d // (001) cubique
HK0, H + K = 4n

Miroir d // (110) cubique
HHL,  2H + L = 4n

Miroir d // (011) cubique
HKK,  H + 2K = 4n

Miroir d // (101) cubique
HKH,  2H + K = 4n

Miroir c  (hexagonal)
H-HL,  L = 2n

 

Axe 21 // [100]
 H00, H = 2n

Axe 21 // [010]
 0K0, K = 2n

Axes 21, 42, 63 // [001]
 00L, L = 2n

 

Axes 31, 32, 62 ,64 // [001]
 00L, L = 3n

Axes 41, 43 // [001]
 00L, L = 4n

Axes 61, 65 // [001]
 00L, L = 6n

 Trigonal (Si réseau R)
− H + K + L = 3n

Exemple : Si miroir c // (100) ; les taches d'indices 0, K, L ne peuvent exister que si L est pair.