Logique à diodes et résistances (DRL)


Les circuits logiques de ce type ne sont pratiquement plus utilisés depuis les années 1960. Leur consommation est importante et ils posent de nombreux problèmes quand on veut les associer entre eux.

Porte ET
Si l'une des entrées est raccordée au niveau logique "0" (0 V), la diode est polarisée dans le sens direct et elle conduit. La tension de sortie est égale à la tension de seuil de la diode (0,7 V pour une diode silicium) donc au niveau logique "0".
Si par contre les deux entrées sont au niveau "1", les diodes sont polarisées en inverse et sont bloquées. Il ne circule pas de courant dans la résistance et la tension de sortie correspond à un niveau "1".

Porte OU
Si les deux entrées sont au niveau logique "0", les diodes sont bloquées et il ne passe aucun courant dans la résistance : la sortie est au niveau "0". Si par contre au moins une des diodes est reliée au niveau "1"(+ V) la ou les diodes reliées sont passante et la tension de sortie est V − 0,7 V ce qui correspond à un niveau "1".

Portes en cascade
Pour des portes ET la tension du niveau "0" est fonction de l'état des entrées : Pour certaines configurations, les tensions de seuil des diodes d'ajoutent.
Pour des portes OU en cascade c'est le niveau logique "1" qui est fonction de l'état des entrées.
Il est possible de commander une porte OU par une porte ET mais dans ce cas les résistances de sortie de chaque porte sont en série avec une diode. La valeur du niveau "1" peut différer beaucoup de + V.
Il est impossible de commander un ET par un OU. Il est en effet impossible de maintenir un niveau "0" en sortie du OU s'il est suivi par un ET.