La comparaison internationale en éducation

La dimension internationale est devenue un facteur de légitimation particulièrement puissant dans le domaine de la politique éducative comme dans celui de la recherche en éducation. Plus besoin d’argumenter sur les objectifs éducatifs qu’on poursuit et les moyens mis en oeuvre pour les atteindre : l’appel à “ce qui marche ailleurs” est souvent utilisé pour clore un débat qui a été à peine esquissé. De même, plus besoin de démontrer la solidité de son raisonnement ou de son enquête : la publication dans quelque revue de langue anglaise agit comme un approximation suffisante de la qualité scientifique.

Pourtant, si l’on ne s’arrête pas à cet argument d’autorité intellectuellement peu satisfaisant, on peut faire de la comparaison internationale un levier beaucoup plus intéressant de réflexion et de dé-naturalisation de l’éducation. C’est ce que nous avons essayé de montrer dans les échanges constitutifs de ce troisième ouvrage de la collection des Entretiens Ferdinand Buisson, nourris par les témoignages de Xavier Pons, Marianne Woollven, Valérie Lincot et Caroline Brottet-Aiello.

A quoi sert la comparaison internationale en éducation ? Entretiens Ferdinand Buisson, ENS Éditions, 2017.

Tags: ,

Laisser un commentaire