Les conditions d’une utilisation pertinente des résultats de la recherche par les enseignants

Dans la suite d’un symposium de la conférence de l’Association européenne de recherche en éducation (ECER 2015, Budapest), des chercheurs membres du réseau 1 (“Continuing Professional Development“) ont préparé et publié un numéro spécial de la revue European Journal of Teacher Education sur le thème de la mobilisation des savoirs issus de la recherche pour l’enseignement et la formation des enseignants : “Mobilising research knowledge for teaching and teacher education”.

Ma collègue Marie Gaussel et moi-même y avons contribué en traçant un certain nombre de pistes à partir des revues de littérature que nous avons menées sur cette question et d’activités engagées par l’Institut français de l’Éducation dans le domaine de l’articulation entre la recherche et les pratiques éducatives :  “The conditions for the successful use of research results by teachers: reflections on some innovations in France” (http://dx.doi.org/10.1080/02619768.2016.1260117).

Abstract:

Although numerous claims are made about the necessity for research to improve teaching and learning practices, links between research and teaching are still tenuous. Therefore we argue that the issue of linking research to practice should be tackled in a different way than in the past. Research knowledge in education should consider teachers and school leaders prior to being disseminated, in order to be shaped according to the complexity of educational practice. We illustrate our theory with several experiences of the French Institute of Education, including the organisation of a range of consensus conferences to better link research results, practices and policy.

Ce travail se poursuivra dans le cadre d’un séminaire international que nous organisons à Lyon le 31 mars 2017, dans lequel interviendront des chercheurs de plusieurs pays (Angleterre,  Norvège, Espagne…) :

Tags: , ,

Laisser un commentaire